Découvrir les causes et les traitements de l’emphysème cheval

emphysème cheval

L’emphysème est une maladie qui touche les chevaux, mais aussi les poneys et les ânes. Appelée aussi bronchopneumonie obstructive chronique, elle se caractérise par des difficultés respiratoires. Découvrez dans l’article les causes et les traitements de cette pathologie.

Comment reconnaître la maladie ?

L’emphysème cheval se reconnaît par une toux chronique qui apparaît de façon plus ou moins régulière. Au début, cela peut être une simple toux, mais cela peut évoluer petit à petit et se transformer en toux plus sévère. Ce symptôme peut s’accompagner d’un jetage et des moments de détresse respiratoire. Les chevaux s’essoufflent rapidement lorsqu’ils font un effort. Ils ont également des difficultés à expirer et doivent faire un effort pour évacuer l’air dans leurs poumons. C’est pourquoi cette maladie est également appelée « pousse ». Lorsque la maladie devient plus sévère, vous pouvez observer sur l’animal la ligne de pousse. Elle correspond au développement démesuré des muscles sollicités lors de cet effort respiratoire. La ligne est visible sur le long du bord caudal des côtes. Par ailleurs, les narines de l’animal peuvent aussi se dilater même quand il est au repos. Au fil du temps, le cheval atteint peut perdre du poids.

Y a-t-il des causes prédisposant à cette maladie ?

Il n’y a pas de prédisposition relative au sexe ou à la race du cheval. Cependant, il existe une certaine hérédité de la pathologie. En effet, les chevaux dont les parents sont sains ont 10% de risques d’être atteints par l’emphysème. Cela monte à 44% si les parents sont tous les deux affectés. Les bêtes souffrant d’emphysème sont en général des adultes âgés de plus de 7 ans. Les signes cliniques sont parfois saisonniers, car ils sont associés à l’existence des allergènes dans l’air. Cette maladie est donc très fréquente chez les animaux vivant dans un lieu confiné et poussiéreux. Mais elle se produit également lorsque les chevaux sont nourris avec du foin de basse qualité. Ainsi, les crises d’emphysème sont plus fréquentes en saison d’hiver surtout lorsque les chevaux sont tout le temps à l’écurie. En outre, une infection respiratoire non soignée provoque également un emphysème chez les chevaux. Heureusement, ce n’est pas une maladie contagieuse et des traitements existent pour soigner l’animal.

Le traitement de l’emphysème du cheval

La première chose à faire est d’écarter l’animal des agents provoquant de l’allergie. Si votre cheval ne supporte pas les poussières de l’écurie, vous devez le transférer au pré. En fonction de l’état de l’animal, votre vétérinaire pourra prescrire un traitement médicamenteux. Les compléments alimentaires sont très fréquents dans le traitement. En principe, les soins font appel à des antiallergiques et à des produits permettant d’augmenter le diamètre des bronchites. En cas d’urgence, ces produits sont à injecter directement dans la veine de l’animal ou en aérosol. Puis, il convient de modifier son alimentation en lui donnant de la nourriture adaptée à ses besoins respiratoires. En plus du traitement, quelques mesures d’hygiène sont aussi à prendre :

  • Choisir des foins de bonne qualité ;
  • Tremper le foin dans de l’eau pendant 30 min avant de distribuer ;
  • Opter pour le sac à foin ;
  • Dépoussiérer fréquemment l’écurie ;
  • Utiliser une litière en copeaux de bois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *